J'ai été frappé d'apprendre, en lisant un livre, que Prosper Mérimée et Victor Hugo ont, à leur époque, été des photographes confirmés. Tout cela se passe vers les années 1850. Mérimée fera des dagguerrotypes (image sur plaque d'argent poli, révélée par certains produits chimiques, comme la vapeur de Mercure...) de Vezelay avant et au cours de sa restauration par Violet le Duc. (Vézelay était à l'époque une ruine). Il accomplira la 1° campagne de photographies du patrimoine architectural français, ce qu'on a appelé "la Mission Héliographique".

Autre précurseur vers la même époque, Victor Hugo. Exilé à Jersey,en 1852 la photo devient une histoire de famille. Charles son fils, qui a appris ce nouvel art  à Caen avec un photographe connu de l'époque Edmond Bacot, initie la famille. Puis  Bacot s'installe à Jersey pour aider la

famille à monter, entre 1852 et 1855, l'"Atelier de Jersey". Un projet de livre sur les Iles de la Manche anime le groupe, mais ne verra jamais le jour. Il n'empêche que Hugo fait des dagueeotypes et des clichés sur "papier salé" marquants de cette époque (actuellement conservées au musée Victor Hugo). Il s'inspirera de certaiines photos pour ses dessins. Il crée des albums  (Album des Proscrits, AlbumAllix...) En 1855, l'écrivain déménage à Guernésey où l'on parle Français et continuera à exercer sa passion pour la photo : dans sa résidence d'Hauteville House,  derrière une porte dérobée, un laboratoire photographique. Plus tard, après ses 17 années d'exil, VH fera conaissance d'Etienne Carjat et de Nadar qui fixeront  définitivement l'image d'un Victor Hugo patriarche à la barbe et aux cheveux blancs.

Mérimée, Hugo furent donc des précurseurs et des passionés de photo en leur temps ! Qui l'aurait cru ?                                                                       Paul Charmoy

  • Bien vu Paul ! Je ne connaissais pas cette autre corde aux talents multiples de ce génie. Je possède une vieille édition de ses œuvres complètes où ses dessins témoignent de cette autre passion mais point de photo. L’atmosphère y est souvent fantastique et révélant une expression outrée de son romantisme. En est-il de même de ses photos ? .

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Joomla templates by a4joomla