Si vous n’avez pas pu venir à notre séance du 21 mars, je vous propose un montage sur notre espace « diaporama des adhérents ». Il s’intitule « Le souper ».

Ce pourrait être la bande annonce d’un film que vous avez peut-être vu dans les années 1990.

Ce film d’Edouard Molinaro révéla un auteur injustement méconnu : Jean-Claude Brisville.

Claude Rich et Claude Brasseur interprètent magistralement les dialogues qui pourraient être qualifiés d’historiques alors qu’ils ont simplement été inspirés par les deux grandes figures qu’étaient Talleyrand et Fouché. Ma mise en images n’a été qu’un prétexte pour faire connaître les richesses que recèlent certains lieux de pouvoir comme le palais de l’Elysée.

Je ne saurais trop vous conseiller de voir ou de revoir ce

film où se manifeste le génie de notre belle langue française.

Je vous invite aussi à un voyage dans le temps avec « La vie singulière de Jehan de Buffon ». C’est l’histoire de la construction de nos grandes cathédrales, histoire extrêmement raccourcie puisque ramenée à la vie d’un homme de l’époque alors que celle de ces cathédrales s’est étalée sur plusieurs siècles.

 

 

 

  • Remarques très judicieuses et flatteurs pour les auteurs qui nous ont présenté une séance bien agréable. Bravo à notre nouvelle diaporamiste Véronique, bienvenue au Club ! Les tous nouveaux adhérents qui se lancent, il faut les encourager parce qu'ils ne sont pas nombreux et c'est bien dommage. Merci Jean-Paul pour tes compléments d'informations concernant le "souper" qu'il faut revoir, alors "à table" et à bientôt !

    Marie-Claire

  • Il semblerait que certaines personnes aient été gênées par des sons discordants lors de la projection du "souper". Il est vrai que j'étais au fond de la salle et que je suis un peu "dur de la feuille" comme on dit, alors j'ai réécouté le montage at home (de Savoie bien sûr). Pour qui connait le film dont est extraite la bande son il y a des bruits ambiants de vaisselle et surtout un reste d'orage qui gronde en arrière plan mais ça fait partie de l'atmosphère du film (atmosphère? atmosphère?...) et si le niveau de diffusion est un peu fort comme c'était le cas je pense que cela peut expliquer la chose. Ecoutez-le de nouveau chez vous avec une bonne sono de préférence et on en reparle...

  • A propos de cette séance d’hier soir 21 mars, je me suis réuni au sommet cette nuit et j’ai attribué le Balthasar d’or à l’ensemble de la séance ; cette distinction est destinée à la découverte en général. Découverte tout d’abord d’un nouveau talent, Véronique Fontaine dont les images de montagne l’hiver m’ont particulièrement ravi et surtout surpris par ces vaches cherchant leur pitance dans la neige comme les rennes dans le grand nord. Découverte ensuite de cette Sagrada Familia que je connaissais bien sûr un peu mais dont le mariage des images et de la musique a été si bien inspiré. Découverte bien sûr de l’histoire de cette tour Saint-Jacques mais surtout découverte des coulisses du carnaval de Sergines : je ne regarderai plus les carnavals du même œil ! Découverte aussi de la vie bien émouvante de ces petits ramoneurs d’antan.

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Joomla templates by a4joomla