Pont sur Yonne de nouveau sur le podium !

Nicole Gacon et Paul Charmoy ont respectivement remporté les première et deuxième place au concours régional audiovisuel . Cela nous donnera l’occasion de les revoir au niveau national mais nous vous en reparlerons très bientôt.

En attendant de vous les présenter à Pont prochainement je dois vous rappeler que le 16 février nous vous projetterons des réalisations passées lors de la saison 2012-2013, diaporamas qui ont suscité votre désir de les revoir.

Je ne connais pas le programme mais au vu des images-titres je vois que les Scheyder vont satisfaire notre soif de désert ce qui est quand même un comble ! Je crois me souvenir aussi que « l’île des pins » est de Marie-Claire Hérault et que cela a trait à la Nouvelle Calédonie.

Bien d’autres réalisations seront soumises à votre bon plaisir et pour ma part vous aurez le choix entre

deux montages… et pourquoi pas les deux s’il nous reste assez de temps !

En octobre et novembre 2012 je vous avais présenté, entre autres, « Le bateau ivre » de Rimbaud et « Ludwig » de Léo Ferré.

En ce qui concerne « le bateau ivre », je l’ai passé au format 1920*1080 ce qui permet de plonger encore plus dans les dessins de François Bourgeon. Martine, en sa qualité de graphiste, en a assuré la réalisation par un travail soigné sur chaque image dont celles de photos de maquettes. Si le temps nous le permet, vous verrez et entendrez le poème en entier car je l’avais tronqué à l’époque pour rester dans le cadre de la première partie.

Pour « Ludwig » je vous dois quelques explications suite à plusieurs interrogations. Tout d’abord je dois dire que j’ai omis certains passages du texte un peu trop absconds pour une simple audition et pour mieux coller à la musique du génial Beethoven. La musique, justement, parlons en : c’est la puissante ouverture d’ « Egmont » et, quand je vous disais de vous laisser aller lorsque vous déclamez votre texte, là il ne faut pas mollir pour se faire entendre, difficulté encore accentuée par la sophistication du texte ! Les tourments de l’artiste au cours et même après la réalisation de ses œuvres sont illustrés par des peintures, sculptures et autres chefs d’œuvres des arts décoratifs. Le choix des œuvres est souvent donné par le texte lui-même : Coriolan était une figure légendaire de la Rome antique d’où les peintures au début ; autres marines figurant des bateaux battant pavillon hollandais pour rappeler que la mort d’Egmont avait engendré la guerre d’indépendance des Pays-Bas à l’encontre de l’Espagne. Quelqu’un me demandait aussi ce qu’étaient ces flacons de verre vers la fin du diaporama : ce sont des réalisations de Maurice Marinot, magicien du verre, et pour moi, qui suis un peu enfant de l’océan, cette transparence, ces couleurs, ces formes et ces bulles d’air symbolisent tout à fait les vagues dont lesquelles j’aimais plonger. Voilà quelques clés pour déchiffrer mon patchwork.

A très bientôt !

  • Invité - Un admirateur

    Très belle soirée. Dommage qu'il n'y avait pas plus d'auteurs ! :(

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Joomla templates by a4joomla