En ligne ...

Nous avons 16 invité(s) et 0 membre(s) en ligne.
-

Connexion

Réservée aux membres du Photoclub

Si vous n'avez pas de compte, contactez le webmaster pour créer votre compte, vous verrez alors une rubrique réservée aux membres.

Le diaporama pour l’Enseignement ? En voilà une option qui serait intéressante à plus d’un titre.

A une époque où l’on se targue de communications en tous genres, la réalisation de diaporamas permet de conjuguer la conception d’images significatives avec la création d’une histoire. A défaut d’en imaginer une, cela amène aussi à la recherche de textes dans tous les domaines, du roman policier, historique ou de science-fiction, en littérature classique et même scientifique, et pourquoi pas du pastiche comme je vous en ai donné un aperçu récemment. Et pour les sciences me direz-vous ? Et bien on peut aussi trouver des textes personnels ou non capables de donner une vision attractive de théories qui semblent au départ rébarbatives. En jouant avec des images, « Un hommage à Darwin » devenait une histoire à la fois instructive et humoristique que les créationnistes n’auraient jamais osé imaginer !

L’image, catalyseur de la pensée, doit venir étayer ce texte, non par une vulgaire redondance mais plus par un élargissement, une interpellation de l’attention du spectateur, comme une ponctuation supplémentaire du texte.

La musique, quant à elle, ne doit pas monopoliser l’attention générale à moins de remplacer intégralement le texte. Choisir une partition archi-connue n’amènera pas l’auditeur à une découverte, si ce n’est celle des images. Bon, cela peut avoir un effet amusant par l’usage volontaire du contre-pied, sur un contre-chant avec une voix de haute-contre, j’y serais

plutôt favorable, le côté humoristique faisant le plus souvent défaut aux diaporamistes.

Voilà de quoi alimenter des recherches formatrices dans les domaines des relations humaines, de la maîtrise de la langue parlée et écrite, de l’analyse d’images dont nous sommes submergés et de la musique dans tous ses répertoires, du classique au contemporain. Essayez de mettre en images un texte de Grand Corps Malade, « Toucher l’instant » par exemple. Quand je parle d’images il s’agit ici d’une succession de photographies et non pas de vidéos dont nous sommes submergés et qui ne laissent pas de temps au temps… du verbe. Pour moi la vidéo n’est qu’une bouillie insipide où la pensée est ‘prémâchée’ pour ne pas dire ‘prédigérée’ et ne s’adresse plus qu’à la pensée instinctive, primitive même. ‘A 24 images par seconde’, ou son équivalent numérique, la pensée rationnelle n’a plus le même temps d’analyse et le discours peut en être complètement faussé.

Pour une saine émulation, des compétitions pourraient s’organiser entre collèges ou lycées du département et pourquoi pas de la région. Dans l’Essonne à Orsay, mon petit fils (13 ans) participe à ce genre d’expérience très enrichissante mais dans le domaine de la robotique où son club va concourir en national à Nevers. A l’heure où nos enfants ne voient que par l’image et le son, le diaporama me semble une discipline ouverte à tous, autant pour ses aspects techniques que philosophiques.

 Le chat pitre du 01 avril 2014

  • Aucun commentaire trouvé

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.

Recherche sur le site

Agenda du Club

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Derniers commentaires

Igor le concepteur de PTE écrit :
Nous vous recommandons d'installer la version mise à jour de P...
Venez nombreux au festival de courts-métrages photographiques des meilleurs auteurs français qui a l...